Grand entretien

Grand entretien avec Roger John Ellory

Festival littéraire Le Goût des Autres 2018

Le 21 janvier 2018 à 14:30 - Magic Mirrors

Animé par Marie-Madeleine RIGOPOULOS, lecture de Julie MARTIGNY.

Roger John ELLORY le sait, la vie n'est pas un long fleuve tranquille. Plutôt un défi. Avant de publier son premier roman en 2003, R.J. ELLORY en a écrit 22 autres... qui lui ont valu quelque 600 lettres de refus. Pas assez pour le décourager.

A ses yeux il existe trois livres : "Le page turner, une histoire que vous lisez pour le revirement final et que vous oubliez tout de suite après. La fiction littéraire, où l'auteur passe le plus de temps possible à travailler la manière de dire les choses et que vous lisez parce que vous aimez le goût de ses mots. Et le classique, ce livre si fascinant que vous ne pouvez le lire assez vite, mais si magnifiquement écrit que vous ne pouvez le lire assez lentement".

Ce maître du slow-motion thriller fait partie de ces écrivains européens d’origine britannique qui prennent le temps d’incarner parfaitement la partie noire et poisseuse d’un New York revisité. Ernesto Perez de Vendetta ou Frank Parish sortis des Anges de New York, ainsi que Vincent Madigan pris dans une spirale infernale dans Un cœur sombre, le savent mieux que personne : R.J. ELLORY est celui qui dessine le mieux les inspecteurs pessimistes, solitaires, intuitifs, empathiques et obstinés. Il est aussi celui qui sait que New York est la ville de tous les possibles, la ville où le genre policier porte à son firmament des intrigues hors normes où la pénétration psychologique impressionne.

Retrouvez R.J. ELLORY en signature à la Librairie du festival à l’issue de la rencontre à #L’Esperluette.